Devenir acteurs du changement grâce à un téléphone

Par les Jeunes Reporters de Moundou

Le « digital mapping » autrement dit la « cartographie numérique » est un projet lancé par l’UNICEF en partenariat avec la Radio Kar Uba et le club des jeunes reporters de Moundou. C’est un système de cartographie numérique qui permet aux jeunes de relever les problèmes de leurs communautés grâce à un simple smartphone. Les informations sont ensuite cartographiées sur une plateforme en ligne.

Le but est d’impliquer les jeunes à « cartographier » différents aspects de leur environnement pour impulser un changement positif dans les communautés sur les questions d’environnement, de santé ou d’éducation.

« Par ce projet, l’UNICEF souhaite soutenir des actions positives et collaboratives au niveau local. Le projet a pour ambition d’impliquer les jeunes et d’informer les autorités civiles et les partenaires sur les problèmes qui affectent les populations au niveau local, » explique Misha Liatowitsch, le responsable du blog de l’UNICEF « la Voix des Jeunes » venu spécialement du siège pour animer l’atelier et former dix jeunes tchadiens à ces techniques.

Un atelier de quatre jours a permis aux jeunes de cartographier trois thèmes identifiés localement : le changement climatique, la scolarisation des filles, la prévention du VIH/SIDA. Cet atelier a surtout enseigné aux jeunes les moyens de relever les problèmes liés à ces thèmes grâce à la cartographie numérique.

JRC-DM

Un groupe de dix jeunes de Moundou a donc participé à cette formation avant de descendre sur le terrain pour relever et exposer les problèmes des communautés. « C’est à nous les jeunes de sensibiliser la population sur les maux qui minent notre société pour un changement favorable. On doit aussi informer les autorités civiles et gouvernementales pour qu’elles trouvent des solutions aux problèmes que nous avons relevé sur les cartes. On va se mettre au travail ! » explique Néhémie, un des jeunes reporters de Moundou qui a participé à cette initiative novatrice.

Pélagie, jeune reporter de Moundou a aussi participé : « Après cet atelier, on peut dire que nous sommes « des jeunes mappeurs! » Maintenant, on espère un soutien de la part des responsables de la santé, de l’environnement et de l’éducation pour faire un travail dynamique et réussi. »

Cette initiative de ‘‘digital mapping’’ existe déjà dans plusieurs pays dont le Brésil, Madagascar, Haïti et l’Argentine. Au Brésil, par exemple, dans les quartiers pauvres de Rio, différents groupes de jeunes ont relevé les problèmes d’assainissement grâce à leurs téléphones. Avec ces résultats, ils ont réussi à discuter avec les autorités qui ont pris des actions pour la propreté de la communauté et la prévention des épidémies.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s