« Chers auditeurs, vous avez l’antenne »

Par Badre Bahaji

« Au micro de la Radio Communautaire de Mongo, je suis Florence Jacob, chers auditeurs, on dit souvent qu’il vaut mieux prévenir que guérir, alors, aujourd’hui avec notre invité, nous allons parler des moyens de prévention du paludisme… »

L’entrée en scène, sous un fond musical decrescendo est parfaite et l’émission démarre dans une ambiance rythmée et maitrisée. Suis-je en face d’une journaliste chevronnée ? Suis-je dans le studio d’une grande radio nationale ? Non, Florence, une jeune fille frêle aux yeux pétillants, est une bachelière de 19 ans, membre des Jeunes Reporters Club de Mongo.

« On présente surtout des émissions qui intéressent les jeunes et des émissions sur la santé. Par exemple quand on a entendu qu’il y avait un risque d’épidémie de choléra, on a fait une émission spéciale sur les bons gestes à adopter et les pratiques à éviter, » raconte la jeune fille qui n’a pas peur de parler de sujets sensibles ou tabous comme les méfaits de la pornographie chez les jeunes.

La pertinence et le courage de Florence m’impressionne d’emblée. Florence habite à Mongo depuis trois ans. Malgré quelques difficultés à s’adapter dans ce nouvel environnement, elle est devenu une personnalité reconnue et appréciée chez les jeunes de la ville grâce aux émissions interactives qu’elle anime tous les samedis à la Radio Communautaire de Mongo (RCM) : « La radio, ça fait partie d’un tout. Je fais partie de clubs, d’associations et de collectifs de jeunes. J’espère bientôt intégrer l’université pour étudier le journalisme. »

14-bis

En attendant, elle fait parler son talent et résonner sa voix dans le studio où la chaleur est suffocante en cette fin d’après-midi. Son invité du jour est le spécialiste du paludisme à Mongo, Mr Yacoub Adouny.

Elle n’hésite d’ailleurs pas à pousser l’invité à répondre à ses questions, telle une vraie journaliste expérimentée. Les coups de fils des auditeurs s’enchainent et les réponses fusent. En moins de 45 minutes, j’ai l’impression d’avoir appris plus sur le paludisme que tout ce que je connaissais avant !

Prenons une respiration musicale avant de continuer

Vers la fin de l’émission, un auditeur pose une question inattendue : « certaines personnes sont prises d’hallucinations, et on pense souvent qu’ils sont envoutés, d’autres disent que c’est le palu’, est-ce que c’est possible ? » Florence, visiblement ravie de cette question, laisse le soin à Mr Adouny de répondre : « Oui c’est ce qu’on appelle le neuro-paludisme, une forme de paludisme aggravée qui touche le cerveau et peut provoquer des hallucinations. Le problème, c’est l’ignorance, on préfère accuser le voisin que de chercher des raisons médicales. »

Agés de 12 à 20 ans, les membres des Jeunes Reporters Clubs (JRC) portent haut la voix des jeunes dans tout le Tchad, de Moundou à Abéché en passant par N’Djaména et bien sûr Mongo. Formés par l’UNICEF aux techniques journalistiques et à la production radiophonique, les JRC sont le symbole de l’engagement et du dynamisme de la jeunesse tchadienne.

La fin de l’émission approche, la fatigue commence à se lire sur le visage des deux protagonistes enfermés dans le studio depuis presque une heure. Un signe vient de la cabine extérieure, poussant Florence à conclure : « Chers fidèles, c’est la fin de votre programme, merci pour votre temps, je suis Florence Jacob, je vous dis à bientôt pour une nouvelle émission et restez branchés sur la RCM. »

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s