15-badre

Changer les comportements en s’amusant

Par Badre Bahaji

« Voisin, comment tu peux mettre ta main dans le plat sans te laver les mains avant, arrête tout de suite de manger et viens ici d’abord ! » crie une jeune femme alors qu’elle essaie de reprendre à trois hommes déguisés un plat de manioc qu’elle vient de servir. Une foule s’est formée autour de la troupe, les commentaires et les rires fusent.

Je me retourne et je vois des dizaines d’hommes, de femmes et d’enfants qui marchent au bord de la route en cette matinée ensoleillée.

Pourtant, à cette période de l’année, les populations sont occupées aux travaux dans les champs. Mais aujourd’hui une activité plus intéressante a réuni les habitants des villages environnants à Boura, petit village devenu la scène de la troupe de théâtre Arc-en-Ciel de Guelendeng.

Ce jour, j’ai assisté à deux sketches sur l’hygiène et sur les consultations prénatales, des thèmes qui n’ont pas été choisis au hasard : « On parle de la réalité, parce que ce sont des mauvaises habitudes que l’on voit tous les jours, on n’a pas besoin d’avoir internet, on s’inspire juste du quotidien, » me dit Marco Ganonta, un des membres de la troupe.

« – Tiens voisin, prends ce beignet, il est tout chaud, c’est délicieux ! – Attends, attends, je vais me laver les mains d’abord » le personnage habillé d’un long boubou et d’une fausse barbe se dépêche alors de se laver les mains et la foule n’en finit plus de rire.

16

L’ONG APR avec le soutien de l’UNICEF et du Fonds Français Muskoka forme des relais communautaires et utilise le théâtre pour faire des sensibilisations sur la santé dans les communautés. Je m’assois à côté de Mr Tidjem, Président de l’APR qui a l’air très amusé : « Les sketches m’ont fait pleurer de rire. Nous utilisons l’humour et le divertissement pour encourager nos parents à réfléchir sur nos comportements. Ici la plupart des gens ne savent ni lire ni écrire, et il y a des questions importantes que l’on peut aborder par le théâtre sans les mettre mal à l’aise. »

Il ajoute : « Justement dans ce village de Boura en 2013, les relais n’avaient pas trouvé une seule femme qui pratiquait l’allaitement maternel exclusif. Les relais ont pu suivre cinq femmes enceintes pour les convaincre, ces cinq femmes ont vu les résultats sur la santé de leurs enfants et d’autres ont suivi le mouvement depuis. C’est comme ça qu’on amène le changement, petit à petit. »

La représentation se termine sous les applaudissements. Mais après les rires viennent parfois les résultats, comme me l’explique Zakaria Ahmat, un autre membre de la troupe : « Il y a quelques mois, on a fait un sketch sur l’éducation où un des personnages est un maitre communautaire qui se sacrifie pour éduquer les enfants mais quand il vient demander son salaire aux parents, tout le monde s’enfuit.

A la fin de la représentation un maitre communautaire s’est levé pour donner son témoignage proche de celui que nous avions mis en scène. Quelques jours plus tard, on a appris que les villageois l’avaient finalement payé. »

Les membres de la troupe reprennent leur souffle et me livrent leur dernier message: « Nous on aime ce qu’on fait, nous ne sommes pas des ingénieurs qui peuvent amener l’eau ou des médecins qui peuvent soigner, mais on essaye de faire passer des messages et de nous amuser au moins autant que ceux qui nous regardent. »

Le Fonds Français Muskoka (FFM) a pour objectif de réduire la mortalité maternelle, néonatale et infantile et d’accélérer l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) 4 et 5, à travers le renforcement des systèmes de santé de 10 pays francophones d’Afrique et Haïti.

image001

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s