Les héros de la polio, les visages de l’espoir

Par Cindy Cao

A l’heure d’une riposte d’urgence sur l’ensemble du territoire tchadien suite à une épidémie de polio déclarée au Nigéria le 10 août 2016, portraits croisés des intervenants en première ligne de la lutte contre cette maladie.  

« Un jour, j’ai même été menacé par un homme avec une kalachnikov ! » raconte un vaccinateur, Mbailassem Negor. Comme lui de nombreux vaccinateurs et relais communautaires déploient tous leurs efforts – parfois au péril de leur vie – pour vacciner les enfants contre cette maladie paralysante. Ils bravent les inondations et marchent pendant des heures, ils discutent avec les communautés pour démystifier les fausses rumeurs et veillent à ce que chaque enfant soit protégé. On les appelle les Heroes of Polio Eradication (HOPE) ou en Français, les Héros de la Polio.

Dousdem Barka Aimé joue un rôle crucial, en tant que relais communautaire. Il fait le lien entre les populations, les centres de santé et les autorités locales. Les obstacles sur la route des zones les plus difficiles d’accès ne font pas vaciller sa détermination. « Parfois, il faut marcher sous le soleil pendant des heures. C’est très fatiguant mais je n’hésite pas à le faire pour atteindre chaque enfant, » avoue-t-il.

Pour sa part, le vaccinateur Abakar Kadi dispose d’une grande force de conviction pour lutter contre les fausses idées et toucher les familles les plus réticentes. Il raconte : « Un jour, alors que nous faisions du porte-à-porte, une femme nous a crié dessus. Elle disait que les gouttes de polio faisaient mourir les enfants en quelques minutes. Elle était furieuse et a fini par nous mettre dehors. Elle était persuadé qu’un de ces enfants était décédé après avoir été vacciné.»

Abakar n’a fait ni une, ni deux. Il a enfourché sa moto pour revenir avec son propre neveu. « Je lui ai dit : Voilà l’enfant que j’aime le plus au monde. Quiconque lui ferait du mal aura affaire à moi ! Je vais lui donner les gouttes de vaccin devant toi. » Face à ce geste, un lien de confiance s’est établi. Ils ont attendu, côte à côte, en silence, 15 minutes, 30 minutes et puis une heure. « Elle a vu que mon neveu était en bonne santé et elle a finalement accepté de faire vacciner ses enfants. »

_DSC8371

La force de convaincre

Les familles ont confiance en la sagesse de l’imam Hamid, 70 ans, qui les encourage au quotidien. « J’explique aux membres de ma communauté que la poliomyélite est destructive. Le Nigeria est en ce moment touché et d’autres pays en paix comme le nôtre n’ont plus cette maladie grâce à la vaccination. » Pour éviter une propagation au Tchad, l’imam recommande aux populations d’ouvrir leurs portes aux vaccinateurs. « Je leur dis que la maladie est très grave, si grave que la protection vaccinale est fournie gratuitement par le Gouvernement. Ils comprennent par ma persistance que c’est une question sérieuse et qu’en privant leurs enfants d’une solution fournie sur le pas de leur porte, ils leur font du tort. »

Mieux formé et éduqué que la majeure partie de la population, Mbaïnaïssem Laguerre, fait de la politesse et la patience ses premières armes pour lutter contre la maladie. « Quand je sens que je parviens à attirer la sympathie des gens, je commence à les sensibiliser. » L’ignorance n’aura pas raison de lui. L’anecdote d’une commerçante qui exigeait d’être payée pour faire vacciner son enfant en est la preuve. « Nous avons parlé très longuement et, finalement, elle a accepté. »

Pour vaincre la maladie, les héros de la polio restent des modèles pour chaque membre de la communauté. Le Tchad n’a plus connu de cas de polio depuis 2012, grâce aux efforts engagés sous l’égide de l’initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (GPEI), notamment des donateurs que sont l’Union européenne, les gouvernements du Japon, du Canada et des Etats Unis, ainsi que la Bill et Melinda Gates Foundation, GAVI alliance, le Rotary international et les Centers for Disease Control and Prevention.)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s