Vacciner chaque enfant

L’approche communautaire booste la vaccination de routine au Tchad

Par Soterine Tsanga et Chris Ngwa

La mise en œuvre de l’Approche Communautaire pour la Promotion de la Vaccination (ACPV) est capitale pour l’amélioration des indicateurs de santé notamment le taux de vaccination des enfants. Après seulement un mois de mise en œuvre, plus de 240,000 enfants ont été vaccinés dans 21 districts pilotes au Tchad.

« Depuis un mois, les mamans amènent les bébés au centre de santé grâce aux relais communautaires de l’ACPV. Aujourd’hui, dans les centres de santé, on parvient à vacciner 10 à 15 enfants par jour tout antigène confondu, auparavant, dans mon centre de santé, nous ne vaccinions que 2 ou 3 enfants tout au plus », témoigne Edith Djenombaye, la responsable du centre de sante de Mbikou Islamique, situé dans le sud du Tchad.

capture-decran-2016-10-26-a-12-07-48

Dans le cadre de l’Approche Communautaire pour la Promotion de la Vaccination (ACPV), les causeries éducatives s’avèrent être un moyen efficace d’échange et de partage avec les communautés sur l’importance de la vaccination et pour la promotion du changement de comportement.

Des associations de femmes sont mobilisées pour la cause, les mères d’enfants viennent de plus en plus nombreuses et souhaitent que ces rencontres se pérennisent. En collaboration avec les chefs de quartiers, de villages ou de carrés, elles tiennent des réunions mensuelles avec les communautés en langues locales sur le PEV et sur d’autres thématiques de survie de la mère et de l’enfant.

« Nous avons tellement de choses à découvrir sur les maladies. C’est grâce à ces réunions avec nos sœurs en langue locale que nous comprenons mieux et que nous nous sentons libre de nous exprimer » déclare une jeune femme prenant activement part à une causerie éducative organisée dans la communauté.

« J’ai fait vacciner mon premier enfant juste parce que je voyais les autres le faire, mais je ne savais pas que c’était si important. Aujourd’hui j’ai une raison valable de le faire et je sais que je dois bien conserver le carnet de vaccination de mon enfant, » raconte Cathy une jeune maman ayant déjà achevé le calendrier vaccinal de son enfant.

capture-decran-2016-10-26-a-12-09-33

Les causeries éducatives de l’ACPV aident également à rappeler aux mamans les messages que les agents de vaccination leur communiquent au cours des séances de vaccination, telles que les maladies contre lesquelles les enfants sont vaccinés et le respect des cinq contacts avec le centre de santé.

Khadidja, une maman de la trentaine, a aussi participé à ces réunions : « les femmes des associations m’ont remis un coupon d’invitation au centre de santé pour que je reprenne contact car j’avais arrêté il y a cinq mois déjà la vaccination de mon enfant après un premier vaccin. J’y suis retourné avec mon coupon et comme j’avais perdu le carnet de vaccination, le responsable de la vaccination m’en a donné un nouveau et m’a donné rendez-vous dans un mois pour la suite des vaccins de mon fils, » raconte Khadidja, satisfaite.

Grâce à l’appui de la Fondation Bill et Melinda Gates, plus de 120 séances de causeries éducatives ont été animées par les relais associatifs à travers les églises, mosquées, places du marché et autres lieux publics ; ces séances de causerie éducatives ont permis de sensibiliser 5421 personnes dont 3501 femmes sur les différents thèmes autour de la santé.

gates-logo

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s