Une journaliste pas comme les autres

Par Soterine Tsanga

Achta Asabal, journaliste depuis plus de 16 ans à la Radio Sarh, dans la Région du Moyen-Chari au Sud du Tchad

Téléchargez le bulletin : Bulletin Polio_Tchad-Juin2017

Achta, c’est une journaliste pas comme les autres. Toujours prête à aider, en plus de son travail à la radio, elle appuie régulièrement les campagnes de vaccination contre la poliomyélite.

Cette fois ci, Achta a été sollicitée par le District Sanitaire de Sarh pour la sensibilisation des familles et la supervision de la campagne polio qui s’est tenue du 24 au 27 mars 2017.

Mme Achta est une femme très respectée, connue et écoutée dans sa communauté surtout parce qu’elle anime plusieurs microprogrammes radiophoniques populaires à Sarh. En plus de sa casquette d’assistante sociale, elle a également par le passé soutenu les programmes de santé auprès des jeunes femmes.

En plus de ses compétences et de sa popularité, son dynamisme lui a valu d’attirer l’attention du District Sanitaire de Sarh pour faire en sorte que chaque enfant soit vacciné dans son district.

Sa journée commence très tôt par le premier programme radio. Elle profite d’une de ses émissions matinales pour prodiguer des conseils aux mamans sur la campagne de vaccination en cours.

Si Mme Achta Asabal de la Radio elle-même est venue nous demander de vacciner nos enfants, cela veut dire que c’est une affaire sérieuse.”

« Après la radio, à 9h du matin, je rejoins l’équipe de supervision pour la descente de terrain et ce jusqu’au soir. On passe par tous les ménages, on s’assure que les parents sont informés et on essaye de gérer les cas de refus. »

Au son de sa voix, les populations la reconnaissent, accourent et sont enchantées de la rencontrer. « Pour certaines personnes, c’est en me voyant qu’ils ont un déclic, ma présence leur donne confiance et en général » raconte-t-elle « si Mme Achta Asabal de la radio elle-même est venue nous demander de vacciner nos enfants, cela veut dire que c’est une affaire sérieuse. » plaisante-t-elle.

Au Tchad, nous avons vu la réalisation de progrès majeurs en terme de vaccination mais seulement 25% des enfants tchadiens sont complètement vaccinés aujourd’hui. Nous devons redoubler nos efforts pour que tous nos enfants soient vaccinés et maintenus en bonne santé.

Téléchargez le bulletin : Bulletin Polio_Tchad-Juin2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s