UNICEF, OMS, FNUAP et ONUFEMMES unissent leurs efforts pour la réduction du taux de mortalité maternelle, néonatale et infantile au Tchad, un défi relevé grâce au Fonds Français Muskoka

N’Djaména, 22 Décembre 2017 – En partenariat avec le Ministère de la Santé Publique et l’Ambassade de France au Tchad, l’UNICEF, l’OMS, le FNUAP et l’ONUFEMMES ont organisé ce vendredi 22 Décembre, un nouveau rendez-vous des medias consacré à l’impact des interventions en santé sous Fonds Français Muskoka ; un fonds destiné au renforcement des systèmes de santé dans 11 pays de l’Afrique francophone, dont le Tchad.

Depuis 2012, la France a accordé 24.8 millions d’euros au Tchad pour lutter contre la mortalité maternelle, néonatale et infantile. Des fonds qui ont servi à l’UNICEF, l’OMS et le FNUAP pour appuyer le Ministère de la Sante Publique dans la mise en œuvre d’activités à haut impact en matière notamment de planification familiale, sante de la reproduction chez les adolescents mais également de santé maternelle, néonatale et infantile.

« Le taux de mortalité maternelle, néonatale et infantile au Tchad reste l’un des plus élevés en Afrique sub-saharienne et dans le monde et le financement du Fonds Français Muskoka est une opportunité pour contribuer à la réduction de celui-ci.», a souligné Dr. Jean Bosco HULUTE, Health Manager a.i. à l’UNICEF Tchad.

Selon le rapport mondial de « Interagency Group on Mortality Estimates (IGME) » 2017, le Tchad figure parmi les 10 premiers pays dans le monde en matière de réduction du taux de décès des enfants de moins de 5 ans. Toutefois, la proportion des décès parmi les nouveau-nés reste élevée, à 35/1000 naissances vivantes. Près de 87% de décès de nouveau-nés arrivent dans les 24 premières heures résultent ainsi des complications pendant l’accouchement.

« Le FFM œuvre sans relâche à relever ce défi à travers des solutions durables telles que le renforcement des capacités du personnel de santé qui grâce aux expertises nouvelles acquises, offre un meilleur service de santé pour les mères et enfants » reconnait Dr. Abatcha KADAI, Conseiller Chargé des Politiques et Système de Sante à l’OMS Tchad.

Le FFM a poursuit en 2017 la mise en œuvre des activités préventives, curatives et promotionnelles en faveur de la santé de la mère, du nouveau-né, de l’enfant, en se focalisant plus particulièrement sur la région du Kanem comme zone de convergence pour les interventions des 3 agences des Nations Unies.

« Le Fonds Français Muskoka rend possible  la mise en œuvre des interventions à haut impact, à savoir l’accès à des personnels de santé compétents, les SONU soins obstétricaux neonals d’urgence (SONU), la revue des décès maternels  qui permet de  sauver la vie des mères et des enfants et de ce fait améliorer les indicateurs de santé maternelle. », Dr. Olivier M. TARDA, Chargé de Programme – Santé Maternelle au FNUAP Tchad.

Selon les résultats de l’Enquête Démographique et de Santé et à Indicateurs Multiples (EDS-MICS) de 2014-2015, le taux de mortalité maternelle est passé de 1099 décès pour 100 000 naissances vivantes en 2004 à 860 décès pour 100 000 naissances vivantes en 2014, le taux de mortalité infantile est passé de 102 pour 1000 naissances vivantes en 2004 à 72 décès pour 1000 naissances vivantes en 2014.

Lancée en 2010 lors du sommet G8, l’initiative Muskoka est mise en œuvre à la fois via le canal bilatéral, géré par l’AFD, et le canal multilatéral, avec notamment le Fonds Français Muskoka mis en œuvre conjointement par l’UNICEF, l’OMS, l’UNFPA et ONUFEMMES dans 11 pays francophones dont le Tchad.

En savoir plus sur le Fonds Français Muskoka : http://ffmuskoka.org/

________________________________________________

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Achta Abderamane, Chef de la Communication a.i. UNICEF, Tel : +235 63 85 64 36, aabderamane@unicef.org

Tchouafene Matchoke, Chargé de Programme – Population et Développement, UNFPA, Tel: +235 66 27 56 75, matchoke@unfpa.org

Jonas Naissem, Chargé de l’Information et Promotion de la Santé, OMS, Tel. : +235 66 29 47 20, naissemj@who.int

Sarah Mokri, Attachée de Coopération, Ambassade de France au Tchad, +235 62 69 38 33, sarah.mokri@diplomatie.gouv.fr

Dr. Grace Dangothe Kodindo, Directrice de la Sante de Reproduction, Ministère de la Santee Publique, Tel: +235 66 29 50 74, gdkodindo@gmail.com

Présentation PowerPoint

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s