Archives pour la catégorie ACTUALITES

Breastfeeding, the best start in life for every child

By Azoura Diguera

This World Breastfeeding Week, observed from 1 to 7 August 2017, UNICEF Chad and its partners join hands to highlight the importance of breastfeeding for every child. On this occasion, meet 5 superwomen who are providing their children with the healthiest start in life.

UNICEF-Chad-2017-Azoura

« Bachar is my 4th child and he is healthy because my milk contains essential vitamins for his well-being. I do take my time to breastfeed him because he needs this to grow up healthy”. Achta Alkhali, 26 and Bachar, 3 months. Ati.

UNICEF-Chad-2017-Azoura

« During breastfeeding, my son tickles and plays but it is a wonderful feeling that I recommend to any new mom. I like watching him jiggling while in my arms as that means he really enjoys my milk » Kande Kaneram, 23 years old and Abdou, 1 year. Displaced people Site of Kadoulou, Lake Chad region”.

UNICEF-Chad-2017-Azoura

« My husband was supportive and encouraged me to breastfeed my first child. Unfortunately, he died 3 days after I gave birth to my second baby. I have tried to overcome the loss and continued breastfeeding my baby girl. I really enjoy it and think it is important to share.” Fatime Adiya, 22 years old and Jemima, 2 months. Mayo Kebbi region.

UNICEF-Chad-2017-Azoura

« My son loves his mother’s milk, so he always closes his eyes when he drinks it. I can feel he is very joyful and I can assure you this is one of the positive effects of breastfeeding, » Halime Hassan, 20 years old and Abakar, 6 months. Bouguirmi island, Lake Chad region.

UNICEF-Chad-2017-Azoura

« I was told that with breastfeeding, mothers share elements of their immune system, which provides babies with a protective umbrella. Also, by breastfeeding my son, I pass on my intelligence because I know that breastfeeding increases the I.Q of a baby by 3 to 4 points”. Victorine Kanimbaye, 18 years old, and Elvis, 4 months. Moundou

According to the 2016 SMART study, only 7,3 % of breastfeeding mothers are practicing exclusive breastfeeding in the first six months. This represents only 79,134 women among a population of 1,084,632.

Children younger than 6 months old who are breastfed exclusively for longer periods have lower rates of infectious disease and death than children who are breastfed for shorter periods or who are not breastfed.

The benefits of breastfeeding for children and their mothers have the power to improve a country’s prosperity with lower health care costs. Yet, breastfeeding is not just a one-woman job. It requires encouragement and support from skilled counsellors, family members, health care providers, and decision-makers.

UNICEF nomme la réfugiée syrienne Muzoon Almellehan comme ambassadrice de bonne volonté, une première historique

Muzoon s’est engagée pour l’éducation des filles après avoir fui la Syrie en 2013

Téléchargez des photos et vidéos ici : http://uni.cf/2rlg9Tn  

NEW YORK, N’DJAMENA, 19 juin 2017 – L’UNICEF a annoncé aujourd’hui, à la veille de la Journée Mondiale des Réfugiés, la nomination comme Ambassadrice de Bonne Volonté de Muzoon Almellehan, une jeune réfugiée syrienne de 19 ans engagée pour l’éducation. Cette nomination, qui intervient à la veille de la Journée Mondiale des Réfugiés, fait de Muzoon la plus jeune et la première personne ayant le statut de réfugié à devenir Ambassadrice de l’UNICEF.

Muzoon, qui a été soutenue par l’UNICEF quand elle vivait dans le camp de réfugiés de Za’atari en Jordanie, suit les traces de l’ambassadrice de bonne volonté Audrey Hepburn, qui a également été soutenue par l’UNICEF quand elle était enfant.

« Même quand j’étais petite, je savais que l’éducation était la clé de mon avenir, alors quand j’ai fui la Syrie, les seuls objets que j’ai pris avec moi étaient mes livres scolaires », a déclaré Muzoon. « En tant que réfugié, j’ai vu ce qu’il se passe lorsque les enfants sont forcés à se marier trop jeune ou à travailler, ils abandonnent l’école et mettent leur avenir en danger.  C’est pourquoi je suis fière de travailler avec l’UNICEF pour porter la voix de ces enfants et les inciter à rester à l’école ».

En 2013, Muzoon a fui le conflit en Syrie avec sa famille. Elle a passé près de trois ans en Jordanie, y compris 18 mois dans le camp de réfugiés de Za’atari, où elle s’est engagée personnellement pour que les enfants aillent à l’école et particulièrement les filles.

« Le courage et la force de Muzoon nous inspire tous. Nous sommes très fiers de l’avoir comme Ambassadrice pour l’UNICEF et les enfants du monde entier », a déclaré Justin Forsyth, directeur général adjoint de l’UNICEF.

Muzoon a récemment voyagé avec l’UNICEF au Tchad, un pays où trois fois plus de filles que de garçons vivant en situation d’urgence ne vont pas à l’école. Elle a rencontré des enfants qui ont dû stopper l’école à cause du conflit avec Boko Haram dans la région du Lac Tchad. Depuis son retour, Muzoon poursuit son plaidoyer pour ces enfants déracinés par la guerre pour que le grand public comprenne leurs défis, notamment l’accès à l’éducation.

Plus de 25 millions d’enfants de 6 à 15 ans vivant dans les zones de conflit ne vont pas à l’école. Pour les enfants réfugiés, seulement la moitié est inscrit à l’école primaire et un quart dans l’enseignement secondaire.

L’éducation en situation d’urgence est sévèrement sous-financée. Depuis 2010, moins de 2% du financement humanitaire a été consacré à l’éducation. 8,5 milliards de dollars sont nécessaires chaque année pour combler ce manque.

##########

CHIFFRES CLÉS

  • Partout dans le monde, près de 50 millions d’enfants ont été déracinés. 28 millions d’entre eux ont été chassés de leurs maisons par des conflits et des millions d’autres migrent dans l’espoir de trouver une vie meilleure et plus sûre.
  • Les enfants et les adolescents réfugiés sont cinq fois plus susceptibles d’être déscolarisés que leurs pairs non-réfugiés.
  • Les filles touchées par les conflits ont 2,5 fois plus de chances d’être déscolarisées que les garçons.
  • Les réfugiés passent en moyenne 17 ans de leur vie en déplacement, presque toute une enfance.

###

Note aux editeurs:

L’éducation fait partie du plan d’action en six points que l’UNICEF a élaboré pour demander aux Gouvernements de protéger les enfants réfugiés. L’UNICEF exhorte le public à rejoindre les 3 millions de personnes déjà engagées pour défendre les enfants déracinés par la guerre, la violence et la pauvreté en soutenant cet agenda en six points :

  1. Protéger les enfants réfugiés et migrants, notamment les enfants non accompagnés, face à l’exploitation et la violence ;
  2. Mettre fin à la détention des enfants demandant le statut de réfugié ou migrants en introduisant un ensemble de pratiques alternatives ;
  3. Ne pas séparer les familles, le meilleur moyen pour protéger les enfants et leur donner un statut juridique ;
  4. Poursuivre l’éducation de tous les enfants réfugiés et migrants et leur donner accès à des services de santé et à d’autres services de qualité ;
  5. Exiger des mesures de lutte contre les causes profondes des mouvements à grande échelle de réfugiés et de migrants ;
  6. Promouvoir des mesures de lutte contre la xénophobie, la discrimination et la marginalisation dans les pays de transit et de destination.

À propos de l’UNICEF 

L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient.

Pour plus d’informations sur l’UNICEF et son action : www.unicef.org/fr

Suivez-nous sur Twitter and Facebook 

Pour plus d’informations :

Georgina Thompson, UNICEF New York, Tel: +1 917 238 1559, gthompson@unicef.org

Christopher Tidey, UNICEF New York, +1 917 340 3017, ctidey@unicef.org

Maria Fernandez, UNICEF Tchad, Tél: +235 66360042, mfernandez@unicef.org

 

 

Tous engagés pour les Objectifs de Développement durable

Lancement officiel de la campagne de sensibilisation et de plaidoyer autour des Objectifs de Développement Durable (ODD)

Téléchargez le bulletin des Nations Unies au Tchad ici :Bulletin-Trait-Union-Nations-Unies

Le Gouvernement du Tchad et l’Equipe Pays du Système des Nations Unies ont procédé le 12 mai 2017 à Ndjamena au lancement officiel de la campagne de sensibilisation et de plaidoyer autour des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Les Objectifs de Développement Durable (ODD) ont été adoptés par tous les Etats membres des Nations Unies – dont le Tchad – en 2015. Ils constituent une nouvelle série d’objectifs, cibles et indicateurs universels sur lesquels les Gouvernements devraient fonder leurs programmes et politiques d’ici à 2030.

Durant le lancement de la campagne, les impératifs et défis majeurs de la mise en œuvre des ODD au Tchad ont été évoqués. Les communications ont aussi mis l’accent sur les ODD comme point de départ de toute politique et stratégie de développement au niveau du pays.

« Le véritable indicateur de succès des ODD sera le changement des conditions de vie des populations » Stephen TullCoordonnateur Résident

Dans le contexte tchadien, la mise en œuvre des ODD présente des enjeux et défis en termes de renforcement des capacités de l’Etat en matière de collecte, d’analyse et de diffusion des données statistiques fiables sur les indicateurs de développement.

Au Tchad, les ODD donnent les orientations pour opérer les réformes et renforcer les politiques publiques nationales afin de bénéficier davantage du soutien de la communauté internationale.

« Le véritable indicateur de succès des ODD sera le changement des conditions de vie des populations » a conclu le Coordonnateur Résident des Nations Unies.

Pour le gouvernement Tchadien, le Ministre de l’Economie et de la Planification du Développement se réjouit du fait que le pays est engagé dans la mise en œuvre d`une Vision Prospective du Développement à l`horizon 2030 « Le Tchad que nous voulons ».

Téléchargez le bulletin des Nations Unies au Tchad ici :Bulletin-Trait-Union-Nations-Unies