Archives pour la catégorie Uncategorized

L’UE et le Royaume-Uni renouvellent leur soutien à la réponse humanitaire au Tchad

N’DJAMENA (Tchad), le 28 juillet 2016 – La direction générale de la protection civile et des opérations d’aide humanitaire européennes (ECHO) et le Département du Développement International du Royaume-Uni (DFID) renforcent la réponse de l’UNICEF à la crise multiple dans la bande sahélienne au Tchad grâce à deux subventions, à hauteur de 4 500 000 et 350 000 euros. Ces financements permettront le traitement de 45 000 enfants souffrant de malnutrition sévère et la vaccination contre la rougeole de près de 475 000 enfants.

« Ce financement multisectoriel soutiendra l’UNICEF et ses partenaires pour répondre aux quatre crises du Plan de Réponse Humanitaire 2016, à savoir l’insécurité alimentaire et la malnutrition, les mouvements de populations, les catastrophes naturelles et les épidémies, » a déclaré Philippe Barragne-Bigot, Représentant de l’UNICEF au Tchad. « Nous remercions l’UE et le Royaume-Uni de leur soutien continu au Tchad, en particulier dans la bande sahélienne. »

« L’Union européenne réitère son engagement à répondre aux besoins des enfants en situation d’urgence et renforcer la résilience des communautés », a déclaré Olivier Brouant, Chef du Bureau de l’aide humanitaire de la Commission européenne au Tchad. « Les crises multiples ont des répercussions au Tchad et les enfants sont les plus affectés. Nous avons décidé de renforcer, d’une part, l’assistance vitale assurée par l’UNICEF aux personnes les plus vulnérables et, d’autre part, les capacités nationales en matière de prévention et de réponse aux crises. »

Grâce à ces deux subventions, l’UNICEF mettra l’accent sur la réduction de la malnutrition, le renforcement du système de gestion des approvisionnements, le soutien à l’élaboration d’un plan national d’urgence, ainsi que des plans de préparation aux épidémies de rougeole et de choléra. Ces interventions humanitaires visent à réduire les taux de morbidité et de mortalité liés à ces différentes crises. Ces financements contribueront à améliorer les interventions d’urgence dans les quinze régions les plus touchées : Batha, Bahr El Ghazal, Ennedi, Guera, Hadjer Lamis, Kanem, Lac, N’Djaména, Ouaddaï, Salamat, Sila, Wadi Fira, Borkou, Tibesti et Chari Baguirmi.

Dans ces régions du Tchad, les études les plus récentes révèlent un taux de malnutrition aiguë globale (MAG) dépassant le seuil d’urgence de 15%. En étroite coordination avec des organisations gouvernementales et non gouvernementales, l’UNICEF assurera la livraison systématique d’aliments thérapeutiques et de médicaments à plus de 500 structures sanitaires en vue de traiter plus de 45 000 cas de malnutrition aiguë sévère (MAS) d’ici la fin de l’année. L’UNICEF va également mettre en place des activités de renforcement de capacités des districts sanitaires pour le traitement de la MAS.

De plus, l’UNICEF assurera la vaccination immédiate de près de 475 000 enfants âgés de 9 mois à 14 ans contre la rougeole dans les districts sanitaires les plus touchés. L’UNICEF va également pré-positionner des stocks de secours pour préparer la réponse d’urgence pour 33 000 personnes déplacées par les conflits, les inondations et dans les zones à risque élevé de choléra.

En raison de la situation précaire de la bande sahélienne exacerbée par les conflits des pays voisins, notamment le Nigéria, le Soudan et la République Centrafricaine, cette contribution permettra de fournir une assistance essentielle aux communautés les plus vulnérables dans les régions touchées. Au Tchad, l’Union européenne est le premier donateur humanitaire de l’UNICEF et parmi les cinq plus importants donateurs de l’UNICEF au Tchad.

A propos de l’aide humanitaire et à la protection civile de l’UE

L’Union européenne et ses États membres sont les premiers donateurs mondiaux d’aide humanitaire.

L’aide d’urgence est une expression de la solidarité européenne envers les populations victimes de crise humanitaires. Elle a pour objectif de sauver et préserver des vies, de prévenir et soulager les souffrances humaines et de sauvegarder l’intégrité et la dignité des populations affectées par les catastrophes, qu’elles soient de cause naturelle ou humaine.

Le service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne assure la livraison rapide et efficace de l’aide d’urgence de l’UE à travers ses deux instruments principaux : l’aide humanitaire et la protection civile. La Commission, via la direction générale de la protection civile et des opérations d’aide humanitaire européennes, assiste plus de 120 millions de victimes de conflits et de catastrophes chaque année sur la seule base des besoins humanitaires.

Pour plus d’informations, visitez le site web de la Commission européenne : http://ec.europa.eu/echo

A propos de l’UNICEF

L’UNICEF travaille dans 190 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à prospérer, de la petite enfance à l’adolescence. En plus d’être le plus grand fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition infantiles, l’accès à l’eau potable et à l’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation et le sida. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements. Pour plus d’information, visitez www.unicef.org et pour des informations sur le partenariat entre l’UNICEF et l’Union européenne, consultez:  http://www.unicef.org/eu/

Suivez-nous sur Twitter et Facebook 

Des agents de santé tchadiens passionnés et travaillent d’arrache-pied, tels que Darasalam, conseillère en nutrition, pour sauver des vies d’enfants. Ecoutez son histoire et téléchargez des contenus multimédias: http://ow.ly/agPC302vPTi

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Isabel Coello, Chargée régionale de l’information, Direction Générale de l’aide humanitaire et de la protection civile, Commission Européenne, Dakar, Tel. +221 33 869 60 92, Mob. +221 77 740 92 17, Isabel.Coello@echofield.eu

Maria Fernandez I Chef de la Communication I UNICEF Tchad
+235 66 36 00 42 I mfernandez@unicef.org I www.unicef.org/chad

Publicités

Une table ronde pour la coexistence pacifique dans le Sud du Tchad

En 2015, le Système des Nations Unies a signé un accord de partenariat avec l’Union Européenne via l’Instrument Contribuant à la Stabilité et à la Paix. A l’approche de la clôture de ce projet, une table ronde des acteurs locaux du projet s’est tenue sur le terrain le samedi 16 juillet 2016.

Cette table ronde a donné l’opportunité aux différents partenaires de mise en œuvre de présenter les différents résultats du projet aux autorités régionales et locales et aux parties prenantes. Cette table ronde a aussi permis de recueillir un échantillon des témoignages des partenaires de terrain et des bénéficiaires directs.

Enfin, cette table ronde a aussi donné l’occasion de mettre en avant les résultats atteints grâce à l’appui de l’Union européenne grâce à une large couverture médiatique au niveau régional et national.

Etaient présents:

  • Gouverneur du Logone Oriental
  • Préfet de la Nya Pende
  • Maire de la ville de Goré
  • Représentant des retournés, réfugiés,villages hôtes et des comités de gestion
  • Chefs de village et chefs de terre (Kobiteye, Danamadja)
  • Medecin Chef de District
  • Responsable du Centre de Santé de Danamadja
  • Directeur de l’école de Danamadja
  • Agences des Nations Unies (OCHA/HCR/PAM/UNICEF/FAO/PAM)
  • CNARR
  • APLFT
  • Médias (Radio Tchad, Télé Tchad, Radios communautaires)

Déroulement:  

  1. Cérémonie Protocolaire
  2. Présentation du Projet par les Partenaires de mise en œuvre
  3. Travaux de groupe (défis, leçons apprises et recommandations
  4. Mots de remerciements du Gouverneur

En 2015, le Système des Nations Unies a signé un accord de partenariat avec l’Union Européenne via l’Instrument Contribuant à la Stabilité et à la Paix. Cet instrument permet de répondre aux crises, prévenir les conflits et consolider la paix. Grace à ce fonds, le Gouvernement du Tchad et les différentes agences des Nations UNIES que sont l’UNICEF, le HCR, l’OIM, la FAO et le PAM ont pu fournir une assistance à plus de 80 000 retournés de Centrafrique et 320 000 personnes des communautés d’accueil.