Archives pour la catégorie UNICEF Chad Multimedia

Two drops in the desert

By Esther Shisoka “Not all my children are completely vaccinated. Our constant movement from one place to another did not allow me to vaccinate my older children.” Nahissa is a 33 years old mother of 8 children. She currently lives in Amir nomadic camp in Mandelia in the Chari-Baguirmi region of Chad.

Nomadic populations of Chad are vulnerable to diseases because of their constant mobility which limits their access to healthcare services. Reaching them with routine immunization has proven difficult. This challenge has called for the need of innovative strategies to reach this marginalized group of the Chadian population.

“Four years ago our government started offering us vaccination services for our children, every time they came to vaccinate our animals. This is how I was able to completely vaccinate my two younger children.” Nahissa said, proudly.

Coupling of vaccination and veterinary campaigns has proven very successful to immunize hard-to reach communities. The implementation of several joint campaigns ensured a complete course of vaccination of children in one year only.

“ I lost one of my children because he fell ill and died. I don’t want to lose any others. The health agents who came to vaccinate our children explained to us that vaccines protect our children from certain diseases like measles, whooping cough and polio. This is why I have accepted to have my children vaccinated every time there is a polio campaign. Some members of the community are still skeptical about vaccines but I try to explain to them why it is important.”

Nahissa’s story hints to the solution for reaching marginalized nomadic children. Offering vaccination services linked to other health interventions like the distribution of vitamin A, selling of insecticide-treated mosquito nets, and deworming and malaria treatments of children might be the best way of achieving equitable, sustainable, and high-coverage immunization for every child in Chad.

On March 25, the Ministry of Public Health, in close collaboration with UNICEF and WHO launched a new polio immunization campaign targeting 4.2 million children aged 0-5 years. In Chad, between 2010 and 2016, 51 polio immunization campaigns were organized to reach every child. In the vast territory of Chad, more than 5,000 social mobilizers and more than 25,000 vaccinators were involved in each national campaign More than 154 million doses of vaccines were used throughout the period.

The current vaccination campaign is part of a synchronized program in 13 African countries aiming to end polio on the continent. More than 190,000 vaccinators will vaccinate more than 116 million children to eradicate the disease in Africa.

Chad’s polio eradication efforts are made under the umbrella of the Global Polio Eradication Initiative (GPEI) enabling organizations on the ground such as UNICEF and WHO to effectively support the Government’s efforts. The European Union, the Governments of Japan, Canada and the United States, as well as global partners such as the US Fudnd, the Bill and Melinda Gates Foundation, GAVI Alliance, the Rotary International and the Centers for Disease Control and Prevention (CDC) play a key role in financing polio eradication interventions.

Concours Médias: Portraits des Champions des Droits de l’Enfant

N’Djaména. 8 juin 2016. Ce concours destiné aux médias nationaux vise à encourager les journalistes à faire entendre la voix des enfants et mettre en avant les initiatives menées en leur faveur.

La Maison des Médias du Tchad, en partenariat avec l’UNICEF, organise un concours destiné aux journalistes pour la production de portraits de « Champions des droits de l’enfant » dans divers médias (presse écrite, radio, TV, web).

Ce concours permettre de mettre en évidence l’engagement de ces champions des droits de l’enfant et inspirer le public à défendre la cause des enfants. Qu’ils soient enseignants, infirmiers, animateurs ou simples citoyens engagés pour les enfants, leurs contributions méritent d’être valorisées.

Le concours est spécialement ouvert aux journalistes, chroniqueurs, producteurs, blogueurs et animateurs. Il portera sur les œuvres réalisées entre le 1er janvier et le 1er novembre 2016.

Quatre prix seront remis aux meilleures productions journalistiques en Radio, Télévision, Presse écrite et Presse Numérique. Les œuvres doivent parvenir à la Maison des Médias du Tchad avant le mardi 1er novembre 2016 au plus tard. Les prix seront décernés à N’Djaména, le 20 novembre 2016, à l’occasion de la Célébration de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant.

Pour consulter le règlement du concours:   Reglement-Champions4Children_2016_FINAL

Pour plus d’informations, contactez :

Maison Des Médias Du Tchad
Quartier Moursal ; Rue 5010 carré 19 (Proche Aurora) ; BP: 4392 N’Djaména-Tchad. Tel : +235 62 54 87 11 ; E-mail : maison-medias-tchad@live.fr

itineraire_maison_des_medias

 

Une « génération connectée » engagée pour un monde plus juste

Par Alphonsine et Nathan*

Souleymane Mahamat est un expert en informatique. Approchant la trentaine, ce jeune tchadien dynamique de taille moyenne cherche encore comment exploiter tout son savoir. Malgré son diplôme en informatique, il n’a pas trouvé un travail qui correspond à ses qualifications et quand on lui en propose, le salaire est toujours dérisoire. C’est ainsi qu’il décide un bon matin de créer un cyber café. Son cyber café dénommé ‘’interconnexion’’ est situé au quartier Sabangali à côté de l’ONRTV. Un modeste local divisé en deux salles. L’une est encore en aménagement, l’autre contient 6 ordinateurs de bureau, 8 chaises pivotantes, une imprimante et une machine à reliure.

Il est 9 h quand nous arrivons mais le cyber est encore vide. Souleymane nous explique qu’il reçoit par jour une dizaine de clients en majorité des jeunes tchadiens. Il nous explique qu’ils viennent pour la plupart envoyer ou télécharger des fichiers sur internet, très peu de jeunes restent longtemps devant leurs ordinateurs pour s’informer et se cultiver. Le tarif de connexion du cyber est de 750 FCFA. Au Tchad, être « connecté » reste encore un luxe inabordable pour beaucoup.

IMG_9983

‘’On est présentement en promotion, on est obligé de réduire le prix pour attirer du monde » affirme-t-il. Le tarif est certes moins cher que ses concurrents mais encore trop cher pour les jeunes habitants de la capitale.

Un peu plus loin, nous rencontrons un jeune du nom de Mahamat Nour, il est âgé de 17 ans. Lorsque nous l’interrogeons, il nous confie que lui se connecte sur internet grâce à son téléphone portable pour accéder à Facebook et échanger avec ses amis. ‘’ Les cybers cafés sont chers. Avec mon téléphone portable, même avec 200 FCFA je peux me connecter. Son ami, Josué, 17 ans est en classe de 5eme. : « J’utilise internet pour faire des recherches pour mes études ou chercher le sens de certains mots difficiles. Je me sers tout le temps de mon téléphone portable. »

Depuis l’arrivée d’internet au Tchad, notamment grâce à la téléphonie mobile, les jeunes tchadiens s’y intéressent beaucoup mais le prix est trop élevé pour eux et le débit de connexion est souvent trop lent. Nous, par exemple, avons l’habitude de traverser le pont de Ngueli pour nous connecter dans les cybers café à Kousseri, au Cameroun voisin. Là-bas, la connexion est meilleure et le tarif est de 500 FCFA l’heure. Les clients les plus fidèles comme nous pourrons même bénéficier de 3 heures de connexion pour 500 FCFA. Une vraie aubaine.

A quand une connexion abordable et de qualité pour les jeunes tchadiens ? Internet est un moyen de communication et d’information incontournable, si les jeunes tchadiens manquent le train de la technologie, ils n’auront pas accès aux mêmes ressources que les jeunes des autres pays ce qui risque de contribuer encore un peu plus à ce qu’on appelle la « fracture numérique » entre les jeunes des pays connectés et les autres. Pour un monde plus juste, la future génération doit être une génération connectée !

*Alphonsine et Nathan, membres du club des jeunes reporters ont participé à un atelier organisé à la Maison des Médias sur le thème « les jeunes dénoncent les inégalités » en anglais : #FightUnfair. Un groupe de 9 jeunes reporters sélectionnés accompagnés par de professionnels ont pu développer des produits créatifs (caricatures, visuels, etc.) sur le thème des inégalités.