Archives pour la catégorie YOUTH PARTICIPATION

Chabab Magazine Fevrier 2015, Special VIH SIDA

Message de Mani Virgille, porte-parole des adoclescents pour la lutte contre le VIH SIDA

Je voudrais tout d’abord dire un grand merci à notre maman, Madame la Première Dame Hinda Deby Itno pour la confiance qu’elle vient de placer en ma modeste personne comme porte-parole des adolescents pour la lutte contre le VIH et Sida. C’est à la fois un honneur pour moi mais aussi une lourde responsabilité que j’accepte d’assumer pour le bien-être des jeunes de mon pays.

Je voudrais très humblement vous rassurer que je vais donner le meilleur de moi-même pour être une digne porte-parole des jeunes. Je vous promets d’être un modèle sur le plan comportemental et scolaire.

IMG_0808

Avec votre permission, je voudrais à présent dire quelques mots sur le sujet qui nous réunit ce jour. Comme beaucoup de millions d’enfants à travers le monde, j’ai été infectée par le virus du VIH à ma naissance. J’ai eu la chance d’être dépistée très tôt et d’être prise en charge. J’ai également eu  la chance d’être suivie au Centre Djenandoum Naasson où j’ai trouvé un soutien médical, psychosocial ainsi qu’un cadre d’échange avec des enfants et adolescents dans la même situation que moi et je suis heureuse d’être devant vous aujourd’hui.

Nous devons tout faire pour que tous les enfants du Tchad et du monde aient la chance que j’ai eue. Ceci ne sera possible que si nous conjuguons nos efforts pour prévenir la transmission du VIH de la mère a l’enfant, pour prévenir les nouvelles infections au VIH parmi les jeunes et les encourager à se faire dépister pour connaitre leur état sérologique.

Nous devons également lutter contre la stigmatisation à l’égard des personnes vivant avec le VIH. Nous portons le virus certes, mais nous restons des personnes comme vous, avec des droits et des devoirs. Une de nos priorités sera de travailler avec les adolescents et jeunes vivant avec le VIH pour assurer leur autonomisation et leur redonner confiance pour affronter la vie.

Pour terminer, je voudrais une fois de plus remercier son excellence Idriss Deby Itno Président de la République du Tchad, Madame la Première Dame du Tchad Hinda Deby Itno, dont le leadership a permis aux Personnes vivant avec le VIH que nous sommes de retrouver notre dignité. Je n’oublie pas le Gouvernement pour ses efforts inlassables pour la lutte contre le VIH et Sida

Mes remerciements vont également au Représentant de l’UNICEF et les autres partenaires pour l’appui technique et financier qu’ils apportent à notre pays. Je n’oublie pas le Conseil National de Lutte contre le Sida et le Centre Djenandoum Naasson qui nous soutiennent au quotidien.

Merci à vous tous.

Pour lire le magazine Chabab special VIH SIDA,cliquez sur le lien ci-après: http://tinyurl.com/ChababFeb2015

« Imagine » de l’UNICEF Tchad par El Kevino & Roukika

L’UNICEF a lancé une initiative innovatrice intitulée ‘’IMAGINE’’ pour promouvoir les droits de l’enfant et récolter des fonds en vue d’améliorer les conditions de vie des milliers d’enfants dans le monde. IMAGINE est un hymne universel composé en 1971 par John Lennon du groupe Beatles véhiculant un message de paix, de réunification et de fraternité pour l’humanité. A l’instar d’autres pays, le Tchad a réalisé sa propre version ‘’IMAGINE’’ en collaboration avec l’artiste musicien El Kevino, Roukika – artiste porte-parole de l’UNICEF Tchad – et les jeunes des Maisons des Quartiers de N’Djamena.

Interview de Roukika l’artiste porte-parole pour la promotion des droits de l’enfant

Propos recueillis par Aysha Nour

Quelles étaient vos premières  impressions suite à votre nomination en tant que artiste porte-parole des droits de l’enfant pour l’UNICEF TCHAD ? Que représente pour vous ce titre ?

Ma première impression est qu’une grande mission m’est confiée. Celle d’apporter ma pierre et une touche particulière aux actions de sensibilisation et de conscientisation relative aux droits des enfants. Ce titre m’engage à porter haut et sans relâche la voix des enfants.

Quelles sont les raisons qui vous ont motivé à participer  au festival et particulièrement pour le ‘’Prix Spécial UNICEF’’ ?

En général, ma participation au Festival N’DjamVi est motivée par la volonté d’exprimer mon art et mon engagement. Cette fois-ci,  pour le ‘’Prix Spécial UNICEF ‘’, la pertinence du thème relatif aux droits des enfants m’a particulièrement motivée. En fait, j’ai vécu une enfance difficile dans une famille de 10 enfants. Cela n’a pas été  facile pour notre famille de joindre les deux bouts avec un père parti très tôt et une mère ménagère. Nous avons dû  affronter vents et marées  pour grandir. Voir les autres enfants revivre ce que j’ai vécu sans orientation me fait verser des larmes, et j’aimerais agir en faveur de ces enfants d’une manière ou d’une autre.

Comment voyez-vous votre engagement à travers votre positon d’artiste ?

Mon engagement en tant qu’artiste est d’utiliser le média qu’est la musique pour promouvoir  et faire respecter les droits des enfants partout dans le pays.

Roukika lors d'une prestation au festival N'DJAM VI
Roukika lors d’une prestation au festival N’DJAM VI

Vous êtes élu pour un mandat d’une année, quelles actions souhaitez-vous mener pour promouvoir les droits de l’enfant au Tchad ?

Je souhaite réaliser diverses activités visant à promouvoir la participation et l’expression des jeunes, des concerts de bienfaisance et faire des séries des tournées de sensibilisation et d’information accompagnée de débats et d’échanges sur le respect des droits des enfants par rapport aux problématiques propres aux différentes régions  (enfants bouviers, excisions, travail dans les mines d’or, enfants réfugiés et déplacés, mariage précoce).

Quel objectif aimeriez-vous atteindre à la fin de votre mandat ?

J’espère pouvoir à la fin de mon mandat transmettre des messages,  connaissances et des informations sur les droits de l’enfant et faire prendre conscience à toutes les personnes l’importance de les respecter.

Je vous remercie pour cet entretien. Pouvez-vous finir par un message particulier à destination de tous ces enfants dont la cause vous interpelle ?

« Coucou les amis mes oreilles sont grandement ouvertes pour vous, criez autant que vous pouvez je le porterais loin, plus loin autant que je peux vos voix…!»