Archives du mot-clé Chad

Aucune femme ne doit mourir en donnant la vie

Par Badre Bahaji

Le centre de santé revitalisé d’Atrone, un espace vital pour les mères et les enfants de N’Djaména

N’Djaména – 11 mai 2015. Ablamti Fanta, 29 ans, vend des pagnes au grand marché pendant que ces deux plus grands enfants de cinq et neuf ans sont à l’école. Sa petite dernière, Halali Adora, six mois, l’accompagne au marché tous les jours. Mais en cette chaude matinée, elles ne sont pas allées au marché mais au centre de santé d’Atrone pour se faire vacciner: «Une tante m’a conseillé de venir ici quand je suis tombée enceinte et j’ai été suivie jusqu’à mon accouchement. Le centre est vraiment bien, les femmes sont accueillantes et prennent le temps de conseiller les mamans qui sont très jeunes parfois. Le matériel est neuf et on respecte vraiment l’hygiène ici.»

Roselyne Tallot est la Sage-Femme Principale, responsable du centre de santé urbain d’Atrone en périphérie de N’Djaména. «La revitalisation du centre a permis de rénover nos infrastructures, notre équipement mais aussi de remotiver les équipes et de mieux accueillir les patients. C’est important d’être proche d’eux. »

Des solutions simples existent pour freiner la mortalité maternelle, néonatale et infantile. Pourtant, trop de mamans et d’enfants meurent au Tchad. Le Fonds français Muskoka soutient l’accès aux soins de santé de qualité et le renforcement du système de santé au Tchad. Le Fonds a notamment permis de financer la revitalisation, l’équipement et la formation des personnels de centaines de centres de santé urbains, comme celui d’Atrone, sur tout le territoire.

Ablamti Fanta décrit sa grossesse : « Pendant la consultation prénatale, j’avais peur de me faire dépister et je pensais que la transmission du VIH/Sida à l’enfant était inévitable. Finalement, les sages-femmes m’ont bien expliqué, je me suis fait dépister et je suis négative. Je comprends comment ça marche maintenant», dit-elle, fièrement, avant d’ajouter « certaines femmes ne croient pas à la vaccination et négligent la santé de leurs enfants. J’ai changé d’avis sur la vaccination aussi parce que j’ai compris qu’en respectant le calendrier des vaccinations, mon enfant sera mieux protégé.»

Le Tchad compte parmi les pays au monde dont les indicateurs en matière de santé maternelle et infantile sont les plus préoccupants. Selon les dernières statistiques disponibles[1], le taux de mortalité maternelle est de 1.084 décès pour 100.000 naissances vivantes et seulement une femme sur cinq accouche en présence d’un personnel qualifié. La mortalité infantile est tout aussi inquiétante, un enfant sur cinq n’atteint pas son cinquième anniversaire.

Roselyne Tallot décrit humblement les résultats de son établissement « Dans le centre, tous les mois, nous faisons environ cent cinquante accouchements, plus de sept cent consultations prénatales et deux cent dépistages. Le rythme est difficile mais le personnel a le courage et la volonté pour faire face aux défis quotidiens. »

« L’accouchement a été un peu difficile parce qu’elle avait les pieds en avant. Les infirmières ont vite réagi, elles ont appelé l’ambulance qui est venu me chercher et on m’a transféré à l’hôpital Mère et Enfant. Finalement tout s’est bien passé et ma fille est en excellente santé !» conclut-Ablamti, réjouie.

[1] http://www.inseedtchad.com/IMG/pdf/mics_2010_tchad_resume_executif.pdf

Publicités

Behind ODESZA’s « Sun Models » music video

By Manuel Moreno González and Nicholas Ledner

It is the 30th of October of 2014 and I am standing with a drone flying above my head, accompanied by three heavily armed military men, one United Nations security advisor, five international filmmakers, seven actors and a four-month-old baby called Patricia. Dozens of people are taking pictures with their cellphones…. I close my eyes and I ask to myself: how did I arrive here? I feel like I am on a film set in Los Angeles and a Hollywood cinematographer myself, but this is Moundou, southern Chad, and I work for UNICEF. The drone is actually filming a beautiful sunset scene; the military men are controlling the amused crowd; the security person is a colleague; and Patricia, the baby, is the main actress of the story.

5
Filming the market scene for ODESZA´s music video on PMTCT. ©UNICEF Chad/2014/Manuel Moreno

So, what does this have to do with the work of UNICEF? Moundou is a beautiful sunny green town located about 400 kilometers south of Chad’s capital, N’Djamena. It was chosen for the filming of the music video produced by UNICEF Chad in collaboration with American electronic music duo ODESZA. The video aims to illuminate a critical step in achieving an AIDS-free generation: expanding access to HIV treatment for pregnant women. The song chosen was ODESZA´s “Sun Models” and its duo, Harrison Mills and Clayton Knight, were fully on board since the conception of the project. It is commonly known that music can inspire people. This project was born from this specific idea: if music is accompanied by a moving story, with a message of hope, the final product could be the catalyst to reach individuals, news media, political figures, the international community and donors to focus more on an issue.

Emile Fitikissou and baby Patricia. Both are father and daughter on and off screen. ©UNICEF Chad/2014/Manuel Moreno
Emile Fitikissou and baby Patricia. Both are father and daughter on and off screen. ©UNICEF Chad/2014/Manuel Moreno

A clear message: children born to HIV-positive mothers can be HIV-free The world has what is needed to eliminate the transmission of the virus from mother-to-child and achieve an AIDS-free generation. New HIV infections among children in high-income countries is virtually zero, but according to UNICEF´s 2014 Statistical Update on Children, Adolescents and AIDS, despite great progress, a child is born with HIV every two minutes. So what are we missing? Where are we failing? Why, in low-income countries such as Chad, is the prevalence of babies born HIV-positive so high? In the past few years, Chad has shown great commitment in the expansion of programmes that keep women living with HIV alive and effectively prevent mother-to-child transmission of HIV. The coverage in health facilities offering these services has tripled since 2012 and, as a result, more than two thousand babies were born free of HIV in 2013. However, 10,000 pregnant women living with HIV are still left without treatment and support in the country. Lire la suite Behind ODESZA’s « Sun Models » music video