Archives du mot-clé eau potable

Soif d’avenir 

Au Tchad, améliorer l’accès à l’eau potable grâce à un téléphone mobile est maintenant possible

Tresorier General ACGPE Ndjam Bilala Al-hadji Ismail.JPG

Par Rodolphe Houlsonron

L’eau, c’est la vie dit-on. Cela est d’autant plus vrai, pour les communautés rurales de Yao dans le Batha. Près de 115.000 personnes, en majorité des femmes et des enfants souffrant d’un manque cruel d’eau potable, viennent de bénéficier de 139 points d’eau et d’assainissement grâce au financement de la Coopération Suisse au Tchad. Dans les communautés rurales de Yao au centre-Est du Tchad, les femmes n’ont plus besoin de parcourir quotidiennement des dizaines de kilomètres pour aller chercher de l’eau.

Saleh Sossal Attahir, âgé de 38 ans, fait partie du Comité de Gestion du Point d’Eau (CGPE) « AL-HAYA » (la vie) à Ambassatna. « Plusieurs projets dans le secteur de l’eau ont été mis en œuvre dans le Batha où plus de la moitié de la population boit de l’eau de mauvaise qualité. Par le passé, nous avions beaucoup de problème pour réparer les pompes en pannes. Certains points d’eau restaient abandonnés pendant des mois parce que les comités géraient mal l’argent qui devaient servir aux réparations. Notre comité à adhérer à l’Association de Ambassatna, qui gère 31 Comités de Gestion de Point d’eau CGPE et collecte les recettes de la vente de l’eau qui sont versées sur le compte Tigo Cash de l’association. »

Solde tigo cash Ambassatna.JPG

« Grâce au paiement par mobile avec TIGO-CASH, les fonds sont gérés avec transparence. Pour le mois d’avril seulement, nous avons pu faire réparer 3 pompes avec la collecte des fonds par transfert mobile, » ajoute Saleh Sossal Attahir.

Chaque comité a contribué à notre compte Tigo Cash et les fonds collectés ont été répartis pour les différentes dépenses comme la rémunération du fontainier, les frais de déplacement, les frais administratifs, les petites et grosses pannes, ou encore l’acquisition pour l’achat de nouvelles pompes.

Grâce au financement de la Coopération Suisse en partenariat avec l’UNICEF, plus de 140 forages mécanisés et équipés de pompes à motricité humaine ont été réalisées dans le district sanitaire de Yao.

UNICEF CHAD -2016-Esteve.jpg

Aujourd’hui au Tchad, plus de 140 Comités de Gestion des Points d’Eau sont concernés par le système de paiement mobile qui permet d’améliorer la redevabilité des comités de gestion et d’assurer la continuité de la provision d’eau aux populations les plus vulnérables. Face aux changements climatiques, il est indispensable de faire appel aux innovations, notamment aux technologies mobiles pour accompagner les communautés à mieux gérer leurs ressources.

##

L’UNICEF travaille activement avec ADRA, une ONG nationale pour la construction des points d’eau, des latrines, et la promotion des bonnes pratiques d’hygiène. Par ailleurs, l’Agence Panafricaine Eau et Assainissement pour l’Afrique (EAA) est en charge du renforcement de capacités des Comités de Gestion des Points d’Eau (CGPE). Dix Artisans Réparateurs ont également été formés pour assurer des travaux de maintenance des ouvrages en cas de panne ou de défaillance.

Publicités